HD
Epic Amour - Let there be light - Mx3.ch

Let there be light

96 plays
Easy/Film, Easy Listening
9 tracks

Added on 30 December 2016

Description
Le clip vidéo Q. Parle-nous de ta vidéo. A. Je suis tombé par hasard sur un livre « the watchers », un thriller qui se déroule en grande partie dans la cathédrale de Lausanne. En tant qu’historien de l’art, je connais bien ce monument et j’ai voulu m’en servir comme d’une trame visuelle pour ma musique, comme s’il s’agissait du décor pour un film réalisé d’après ce livre. Par la suite, j’ai découvert que l’auteur, Jon Steel, habitait proche de chez moi. Je l’ai rencontré à l’occasion d’une séance de dédicace. Q. Donc il connaît ta démarche ? A. Je ne pense pas. Mais je serai ravi qu’il sache qu’il a été ma source première d’inspiration. Q. Et le tournage ? A. Un véritable casse-tête… Avec l’équipe de tournage, nous n’avions pas prévu que des visites touristiques organisées étaitent programmées en nombre le jour du tournage. On est toujours plus intelligent après (sourire) ! Il a fallu filmer entre les groupes et jongler avec les angles de vues. Grâce au montage, on a l’impression que la cathédrale est déserte ! Q. Et les vues aériennes ? A. J’ai contacté un cinéaste pour faire voler un drone muni d’une caméra à l’intérieur de l’édifice. Par mesure de sécurité, la cathédrale était interdite au public. Une première mondiale destinée à des vues totalement inédites! Au final, le résultat est exceptionnel. Q. Tu joues également avec des effets en symétrie. Pourquoi ? A. J’ai découvert que la cathédrale n’était pas si connue des Lausannois. J’ai voulu relever des éléments de détails que la plupart des gens ignorent, alors que je révèle, grâce à des effets spéciaux, les grands espaces davantage connus, pour ainsi les transformer et leur permettre un nouveau regard. Q. Et la fillette qui joue dans le clip ? A. Je n’aurais pas voulu d’une vidéo comme une succession de natures mortes. Il était important d’illustrer le titre « Let there be light » par l’apparition d’une figure incarnant la vie et l’espoir. Je pense que notre monde en a besoin.
Year of creation
2015
Director
Siem & messieurs.ch

Credits and thanks

Siem : scenario & editing
messieurs.ch : video filming & editing
Valentin Dubach: video by drone
Lydie: little girl

96 plays